Socialisation et vaccination des chiots - Une question d’équilibre

Socialisation et vaccination des chiots - Une question d’équilibre

Vous venez d’aller chercher votre adorable petit chiot, tout frétillant et qui sent bon, et appréciez chacune des secondes passées en sa compagnie. Vous avez tout ce qu'il vous faut: des jouets à mâcher, un parfait petit collier, et bien sûr, son premier voyage chez le vétérinaire est déjà planifié.

Les premières visites du chiot chez le vétérinaire sont amusantes et bourrées d'informations! Dès le premier rendez-vous de 20-40min, votre vétérinaire abordera une plénitude de sujets, tel l'apprentissage de la propreté, l'alimentation, la croissance, le déparasitage, les vaccins, et plus encore. C’est beaucoup d'infos!

L'une des choses les plus importantes dont votre vétérinaire discutera est le calendrier des vaccinations et son interaction avec la période de socialisation de votre chiot. Cela peut être déroutant, et les recommandations peuvent avoir radicalement changé depuis la dernière fois que vous avez eu un chiot. Démêlons tout ça ...

À quoi servent les vaccins de base?

Le plus important des vaccins de base pour les jeunes chiots est pour la prévention des virus parvo et distemper. Ces deux virus sont inclus dans le vaccin DHPP (Distemper, Hépatite, Parainfluenza et Parvovirus).

Le distemper devient plutôt rare dans la plupart des États-Unis. Le virus provoque une maladie respiratoire, systémique, et parfois neurologique. C’est traitable, mais peut être fatal.

Le parvo est un virus malin et très contagieux qui attaque la muqueuse des intestins, provoquant des vomissements et de la diarrhée, souvent accompagné de sang. Cela peut conduire à une déshydratation sévère, faiblesse de l’animal, et parfois même à une septicémie ou une infection accablante. Le parvo se traite bien, mais peut être mortel chez les cas sévères. Le virus se loge dans les excréments, et est très stable, demeurant dans l'environnement pendant au moins 6 mois, ce qui le rend particulièrement risqué, car il peut - et le fait - traîner partout.

La rage est un vaccin distinct, et aux États-Unis c’est obligatoire pour tous les chiens dès l'âge de 4 mois. Il existe également d'autres vaccins tels que bordetella, leptospirose, lyme et grippe, qui peuvent être recommandés en fonction de l'endroit où vous vivez et du mode de vie de votre chiot. Demandez à votre vétérinaire de déterminer lesquels sont appropriés pour lui.

Immunité du chiot

Quand un chiot naît, son propre système immunitaire est faible, mais au fur et à mesure qu’il se nourrit de sa mère, il ingère des anticorps à travers le lait. Ces anticorps le protégeront contre les maladies pour lesquelles la mère a été vaccinée. Ces mêmes anticorps vont également interférer avec les vaccins donnés au chiot et c’est pourquoi il ne sert à rien de donner des vaccins à de très jeunes chiots.

Au fil du temps, les anticorps de la mère commencent à s'estomper, finissant par tomber en dessous du niveau requis pour le protéger et laissant ainsi le chiot vulnérable si exposé à la maladie. Cette période critique où les anticorps de maman ne sont pas assez élevés pour protéger, mais le sont assez pour interférer avec la vaccination s'appelle la « période-fenêtre ». C’est pendant cette période que les chiots sont le plus sensibles à contracter une maladie. Par la suite, les taux d'anticorps tombent suffisamment bas pour ne plus interférer avec les vaccins. Désormais, le propre système immunitaire du chiot peut répondre aux vaccins et le protéger contre les maladies pour lesquelles les vaccins sont destinés.

Il est impossible de prédire avec précision - pour chacun des chiots - à quel moment ces anticorps maternels s’estomperont suffisamment pour permettre aux vaccins de fonctionner, mais nous pouvons être sûrs que c’est le cas pour tous à 16 semaines. Les vaccins sont donc administrés à toutes les 3-4 semaines à partir de 8 semaines jusqu’à 16 semaines inclusivement. Le but est de débuter la vaccination dès que possible après la période-fenêtre, quand le corps du chiot peut répondre aux vaccins. À noter que si nous arrêtons de vacciner avant 16 semaines, il se peut que ce chiot ne soit toujours pas en mesure de répondre aux vaccins par lui-même. À l’inverse, si nous ne commençons pas les vaccins à 8 semaines, nous pouvons avoir une période de sensibilité prolongée lorsque le chiot n'a plus d'anticorps protecteurs provenant de la mère, mais n'a toujours pas reçu de vaccination pour stimuler sa propre immunité.

Période de socialisation

La période de socialisation est un stade de développement propre à tous les chiots qui dure de 3 semaines à environ 14 semaines, parfois un peu plus longtemps. C'est le moment de la vie du chiot pendant lequel il est le plus ouvert aux nouvelles expériences, explorant le monde et apprenant ce qui est sécuritaire et ce qui ne l'est pas. Si pendant cette période un chiot est exposé à toutes sortes de personnes, de chiens, de bruits, d'odeurs, de vues, de sons, de surfaces à marcher, etc., il est beaucoup plus susceptible de grandir heureux et confiant. Les chiots qui ne sont pas exposés à une grande variété de personnes et de lieux, qui sont séquestrés chez eux ou qui vivent de mauvaises premières expériences, auront très probablement peur au cours de leur vie lorsqu’ils se retrouveront dans de nouveaux contextes.  Malheureusement, cette peur peut non seulement être débilitante pour votre chiot, mais elle peut également conduire à des problèmes de comportement très sérieux, y compris l'agression. La période de socialisation est votre chance d'éviter des résultats potentiellement dévastateurs!

Une question d’équilibre

Maintenant que vous savez que votre chiot n'est pas entièrement protégé jusqu'à ses vaccins de 16 semaines, et qu'il y a un chevauchement inquiétant avec sa période critique de socialisation, la question est: Comment le socialiser sans le mettre inutilement en danger d’attraper une maladie? Avec prudence et créativité! Gardez à l'esprit qu'il n'y a aucun moyen d'être sûr à 100% que votre chiot n’attrapera pas le parvo - vous pourriez faire entrer le virus dans la maison après avoir marché sans le savoir sur une matière contaminée. Cependant, le risque d’attraper le parvo au cours d’une socialisation effectuée de façon prudente est beaucoup plus faible que le risque de développer des problèmes de comportement sérieux s’il n’y a pas de socialisation. Voici quelques directives générales pour s’assurer d’une socialisation sécuritaire:


Éviter à tout prix:

  • Parcs à chiens
  • Plages
  • Promenades sur la rue (même si en laisse)
  • Parcs de quartier (à moins de transporter le chiot dans les bras ou dans une poussette, voir ci-dessous)

Alternatives:

  • Porter ou utiliser une poussette pour se promener dans votre quartier ou votre ville.
  • Visiter les magasins permettant l’accès aux chiens. Essayez de porter ou de placer votre chiot dans un panier. Pensez aux magasins de rénovations, aux banques, aux magasins de vêtements, aux magasins de plein air ... quand vous entrez, demander à la caissière si c’est ok. Habituellement, les gens adorent être en présence de chiots!
  • Visiter des amis, avec ou sans chiens, tant que les chiens sont en bonne santé, vaccinés et aimables envers les chiots. Vérifiez également qu'il n'y a pas eu de chiots malades à la maison au cours de la dernière année.
  • Inviter des amis avec des chiens qui aiment les chiots pour une période de jeu à votre domicile!
  • Organiser des fêtes à votre domicile, invitant les gens à rencontrer votre chiot. Vous pouvez même organiser des soirées costumées avec des personnes portant des chapeaux, des lunettes de soleil, des perruques, etc., ou avec des béquilles, des marchettes ou des planches à roulettes. Essayez d'inviter des personnes de tous âges, des bébés aux enfants jusqu'aux aînés. Il est important pour les chiots d'apprendre que toutes les formes et tous les âges d’humains sont sans danger et amusants.
  • Prenez le chiot avec vous à l'école pour aller chercher / déposer les enfants. Gardez-le dans vos bras mais laissez les enfants lui donner plein de gâteries.
  • Demandez à votre vétérinaire la permission d’effectuer des « visites positives » entre les rendez-vous de vaccination afin que votre chiot apprenne à aimer le vétérinaire! Cela permettra à votre chiot d’avoir une meilleure vie et d’être en santé.
  • Si votre travail permet les chiens, pensez à amener votre chiot travailler avec vous ou à vous arrêter à l’heure du dîner ou lors de votre journée de congé pour rendre visite à vos collègues.
  • Dernier point mais non le moindre, les classes de maternelle et les groupes de jeu supervisés entre chiots font partie des meilleurs moyens (et les plus sécuritaires) pour socialiser un chiot. Des cours de chiots bien organisés vous aideront également avec ses pitreries normales - machouillage, propreté, etc. Une fois que votre chiot se fait des amis, vous pouvez également organiser des périodes de jeu entre les classes! Avertissement: soyez difficile sur le choix d’un entraineur pour votre chiot, incluant les cours de groupe. La formation de chien est une profession non réglementée et malheureusement, un mauvais conseil peut vraiment causer des dommages. Consultez cet article pour en savoir plus sur le choix d'un entraîneur, et recherchez un entraineur de l’Académie dans votre région ici.

Il n'y a rien de plus adorable qu'un chiot qui se tortille en se promenant dans votre salon. Profitez-en! Mais n'oubliez pas d’établir un plan - et de le suivre - pour garder votre chiot à l'abri de la maladie et des problèmes de comportement lors de sa croissance. Une bonne socialisation contrôlée est vraiment, vraiment importante. C'est l'un des meilleurs cadeaux que vous pouvez offrir à votre futur chien adulte: le cadeau de la confiance et de la joie.

 

Traduit par Claudine Prud'homme.

This article is also available in English. Cover photo credit: Groomee from iStock.

 

La traduction française de ce blog a été effectuée via "French Connection". L'Académie est heureuse d’annoncer "French Connection"!

Un bon nombre de nos étudiants proviennent de régions francophones, et nous sommes fiers de pouvoir désormais leur offrir un support en français afin de les accompagner dans la réalisation de leurs objectifs d'apprentissage.

Avec French Connection, nous offrirons également des traductions de certaines de nos publications existantes, et à compter d’aujourd’hui, nos nouveaux graphiques éducatifs seront disponibles en français et en anglais !

Si vous maîtrisez l'anglais, mais que le français est votre langue maternelle et que vous souhaitez en savoir plus sur la façon dont ce programme pourrait vous aider, prière de communiquer avec nous à claudine@academyfordogtrainers.com pour plus d'informations.

 

Puppy Socialization and Vaccination – A Balancing ...
Predation and Dogs-Normalizing Behavior